All posts by admin

Trailer de 30 Days of Night: Dark Days

Vous avez aimé le film 30 days of night ? (moi non, mais Ashton Kushter Josh Hartnett ne m’impressionne pas vraiment, au contraire). Et bien voilà la suite, 30 Days of Night: Dark Days, tirée du comics book de Steve Niles (Steve Niles qui a d’ailleurs co-écrit le scénario).

Dans les acteurs, on retrouvera Diora Baird (entraperçue dans Star Trek reborn).

Sortie prévue le 5 Octobre (2010) aux US.

Neil Gaiman tue le vampire de son prochain roman

Je viens d’apprendre avec horreur que Neil Gaiman vient de supprimer le personnage vampire de son dernier roman.

Neil Gaiman
Ses raisons ? A cause de la vague bitlit pour ados prépubères (ou pubères mais pré-américaines), le vampire a perdu l’aura terrifiante qui l’entourait pour devenir un simple produit de consommation courante. Mais je laisse à Neil le soin de s’exprimer lui-même :
“The saddest thing is that it runs the risk of making vampires not scary. I will be glad when the glut is over. Maybe they will be scary again. I like my creatures of the night a little nocturnal. My next big novel was going to have a vampire. Now, I’m probably not. They are everywhere, they’re like cockroaches. Maybe it’s time for this to play out and go away. It’s good sometimes to leave the field fallow. I think some of this stuff is being over-farmed.” (source)

Triste n’est-ce pas ?

J’admire Neil depuis des années. J’ai pratiquement aimé tout ce qu’il a écrit, que ce soit en comics-book (Sandman, Death, Book of Magic, etc.), en romans, nouvelles et même livres pour enfants (Coraline, etc.). Son style montre un véritable attachement à l’histoire, aux mythes, et aux sentiments qui animent les êtres humains (et depuis peu, il est maqué avec l’une des femmes de ma vie – Amanda, si tu me lis, tu sais où me trouver).

Comprenez mon désarroi. Neil Gaiman n’a jamais reproché à J. K. Rowling de lui copier coller de Timothy Hunter, son personnage de Book of Magic (un gamin brun décoiffé à lunettes, magicien hyper puissant qui ne le sait pas encore, qui a un hibou et vit en banlieue – ça vous rappelle un truc ?). Neil est donc un auteur qui croit en la transcendance de l’imaginaire (un peu comme dans le Promethea de Alan Moore). Il défend le plus noble des points de vue : les artistes sont là pour raconter des histoires, et ça fait tourner le monde.

Alors là, si Neil Gaiman abandonne le vampire à son triste sort, autant dire que le vampire, créature littéraire immortelle, est déjà morte…

Le vampire était immortel depuis des millénaires. Twilight et la bitlit l’ont tué…

Depuis le succès incroyable de Twilight, le vampire, figure ultime de la transgression, s’est fait en effet sucé par les marketeux qui l’ont transformé en personnage conventionnel, qui n’effraie plus les masses.

Twilight, a posé les bases de cette transformation. Tu es mal dans ton corps, contrainte par des conventions sociales trop lourde, et tu as besoin d’un fantasme pas trop méchant : prends un vampire et tout ira bien. Le vampire est immortel, il n’a pas besoin de sexe. Le vampire est forcément beau. Le vampire est forcément riche. Le vampire est vieux, il est donc poli avec les dames et se marrie avec elles avant de les niquer. Bref, le vampire est le prince charmant des années 2010.

Et en un instant, les marketeux de tous bords se sont rendus compte qu’il suffisait de profiter de l’aura troublante du vampire auprès d’une population simple pour se faire un max de bénéfice.

Le règne de la bit lit commença…

Dans bitlit il y a bite, et ce n’est pas poli

Au programme de BitLit, le mag des pouf qui aiment la bit lit : “Je sors avec un vampire“, “le sac de la tueuse de vampire“, ou encore “panique, je me transforme en chat“. …

Diantre. Je ne veux pas paraphraser, mais I wanna do bad things” aux lectrices de cette bouse infâme, mais aussi aux “pseudo journalistes” qui écrivent dedans. Même si ils écrivent au 2nd degré, c’est grave (car les lectrices vont le prendre au premier degré).

Écrire sur n’importe quoi pour de l’argent n’est pas du journalisme, et encore moins de la littérature. Ca s’appelle du remplissage éditorial et il y a des pisse-copies qui  font ça très bien pour des prix très modiques.

Alors sachez que la tonne de bouses bitlit qui vous tombe dessus cette année n’est pas de la littérature, mais de l’acharnement marketing pour vous vendre le plus cher possible, un contenu pas cher à produire. Il ne tient qu’à vous de refuser de lire ça. Il existe des romans vampiriques fabuleux qui n’ont pas pris une ride. Alors pourquoi lire de la merde nouvelle alors qu‘il y a tellement de vieux chefs d’œuvre sur le même sujet ?

Car à chaque fois que vous lisez ces versions consensuelles et molles du vampire, c’est l’image du vampire que vous altérez. Et c’est hélas la règle éternelle de toutes les créatures surnaturelles. Il suffit d’arrêter de croire en elles pour les faire disparaître. C’est valable pour les fées, mais c’est aussi valable pour les vampires…

A vous de les sauver en arrêtant de lire n’importe quoi.

Vampires suck : tout est dans le titre

Les 3 dernières années ont été très mauvaises en terme vampirique. Entre la déferlante bitlit et les films pour ados qui ont suivis, autant dire que les vampires old school sont restés dans leurs cercueils.

Mais tel un Lestat dévorant les livres de sa génération, je sors ma tête de ma cave obscure pour regarder ce qui se passe au cinéma… Et là, je ne regrette pas forcément d’avoir loupé les 3 dernières années. Je crois que ce film qui devrait sortir en Aout 2010 résume bien les dernières évolutions du film vampirique. Ah, c’est une parodie ? Je croyais que c’était vraiment Robert Pattinson moi (il lui ressemble vachement).

Twilight pour les garçons (avec des lesbiennes dedans)

Soyons sérieux. Twilight est une série pour les femmes… Enfin, non c’est une série pour les jeunes femmes… Non, c’est définitivement une série pour les très jeunes filles. Ne criez pas si vous êtes dans cette dernière catégorie. D’ailleurs vous ne devriez même pas traîner sur des sites qui parlent de vampires à votre âge. C’est à cause de comportement comme le votre que notre gouvernement ont réussis à nous imposer Hadopi.

Mais foin de blabla. Certains ont eu l’idée de faire de Twilight, une parodie masculine.

Je vous préviens, le résultat est irrévérencieux, NSFW, est rempli de lesbiennes (pas belles) qui s’embrassent en soutien-gorge, mais c’est très très drôle.

C’est pour cette dernière raison que je le publie ici (un peu d’humour que diable).

Corporate Occult, la vidéo qui saigne

Bon, certes cette vidéo ne parle pas de vampires, mais plutôt d’une créature étrangement lovecraftienne (féminine forcément) assoiffée de sexe et de sang. Ca reste donc dans les thématiques de ce blog, alors profitez en bien. Et ça vous apprendra peut-être à ne pas abuser de sexe avec des inconnues trop jolies.

Attention néanmoins, cette vidéo n’est pas pour les enfants !

[vimeo width=”600″ height=”500″]http://vimeo.com/11986796[/vimeo]

Réalisateur : Cédric BLAISBOIS
Musique: HUORATRON
Label: Last Gang Records
Production : Partizan 2010

En bref, Septembre 2009

bleederNouvelle rubrique vampirique : le “En bref, ce mois-ci” qui reprend les dernières actus sur le monde vampirique. Une collection de liens vers des sites (US et anglais pour la plupart), réservés aux puristes vampiriques. Vous pouvez également suivre le twitter de Vlad (@vampirisme), qui vous propose des news françaises toute la journée (mais il ne dort jamais dans son cercueil ou quoi ?).

Ce beau mois de septembre fait évidement la part belle aux 2 séries TV Vampires Diaries et True Blood, et également au film Twilight 2. Bref, du vampire grand public. Continue reading En bref, Septembre 2009